Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 08:28

L'année dernière en réaction à l'émergence d'études indépendantes sur les attaques du 11 septembre,

neuf médias commerciaux, sept médias publics et deux médias indépendants ont diffusé des émissions analytiques enquêtant sur la version officielle.

 

La question est de plus en plus traitée comme une controverse scientifique méritant débat, plutôt qu'une

"théorie de conspiration" ignorant la science et le bon sens.

 

Huit pays - La Grande-bretagne, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, la Norvège, la Russie, la France ( en trainant des pieds,et réfutant) ont permis à leur station de radiotélévison publique de diffuser l'ensemble des preuves contestant la vérité de la version officielle du 11 septembre.

 

Cette approche davantage ouverte des médias internationaux est peut-être un signe que les organes médiatiques publics et privés dans le monde se positionnent et préparent leur public possiblement pour leur révéler la véracité de l'affirmation voulant que des forces au sein du gouvernement des Etats-Unis étaient complices de ces attaques, une révélation qui mettrait en doute la justification annoncée publiquement (notamment à la tribune de l'ONU) pour les opérations militaires en Irak, en Afghanistan et au Pakistan.

 

Le fait que les preuves sont désormais explorées dans les médias internationaux pourrait ouvrir la voie aux médias US afin qu'ils jettent un regard approfondi sur les implications de ce qui est maintenant connu sur le
11 septembre et qu'à la lumière de ces connaissances, ils réexaminent les politiques étrangères du pays.

 

Un article scientifique conclut à la présence de nanothermite dans la poussière des ruines du World Trade Center (3 avril 2009). Le premier auteur cité dans l'article, Dr Niels Harrit, professeur de chimie spécialisé en nanochimie à l'université de Copenhague a expliqué que la thermie date de 1893 et qu'il n'existe pas d'expert en nanothermie qui n'ait pas de liens avec l'armée.

 

"Ce truc a uniquement été préparé dans le cadre de contrats militaires aux US et probablement dans de grands pays affiliés. Il s'agit de recherche militaire secrète".

 

Cela n'a pas été préparé dans une caverne en Afghanistan...!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires