Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 12:31

Le 16 janvier 1978, Mrs Yves GUENA, conseiller d'Etat, plusieurs fois ministre, éminente personnalité du mouvement gaulliste, reconnaissait devant une quinzaine de journalistes réunis à Paris, qu'il ignorait tout de la Trilaterale.

Lorsque
sa religion fut éclairée par deux journalistes, Paul Dehème et Pierre de Villemarest, il eut un haut-le-corps et s'exclama ; " Eh bien, Messieurs, Je vous assure qu'avec nous il n'y aura pas de Trilatéralistes au gouvernement".

C'était ignorer que le gouvernement soutenu par Mrs Yves GUENA et ses amis était dirigé dans la plus stricte et la plus fidèle ligne trilatéraliste par Mrs Raymond BARRE, membre éminent de la Trilatérale depuis les premiers jours de sa fondation.

Précisément, interrogé quelques jours plus tard, le 9 février 1978, par un auditeur de Radio-France, Mrs Raymond BARRE, premier ministre, reconnaissait son appartenance à la Trilatérale. Il s'empressa d'apaiser la curiosité de son interlocuteur en soulignant qu'il s'agissait là que d'une commission mondialiste uniquement appliquée à ce "qu'une bonne compréhension s'établisse entre l'Europe; le Japon et les Etats-Unis" et de préciser que ce faisant, "il n'a pas l'impression de manquer à l"indépendance nationale" en participant aux travaux de cette commission "..."ni de se mettre en état de dépendance à l'égard des puissances d'argent".

C'était laisser ignorer que les plus puissantes forces économiques du monde et les plus importants moyens financiers de l'Occident constituaient le noyau dur de la Trilatérale. La réplique de Mrs Raymond BARRE résonna comme une réponse d'esquive.

Monsieur Raymond BARRE n'a pas cru devoir préciser à la radio que l'un de ses conseillers, M.J.C CASANOVA, inspirateur de "son discours de Blois" appartient à la Trilatérale depuis plusieurs années. Nous n'aurions vu aucun inconvénient à ce qu'il rappelât que M.LECAT, porte-parole de l'Elysée est lui assui membre de la Trilatérale comme le sont à propos de puissances d'argent, MM. Edmond de ROTHSCHILD ou Jacques de FOUCHIER, ancien président de Paribas.

M.Raymond BARRE aurai été parfaitement à l'aise en rappelant qu'à la Trilatérale il se trouve en compagnie de Michel CREPEAU, maire de La Rochelle, président des Radicaux de gauche, et qu'à gauche justement, il se trouve des "trilatéralistes de compréhension " comme Michel ROCARD, Jacques ATTALI, Jean-Pierre COT etc..

A Paris, Electricité de France, service national, met ses locaux à la disposition de la Trilatérale, bd Haussmann, et abrite son eprsonnel sans que personne n'ait cherché à savoir qui supporte les frais de fonctionnement. Tout se passe comme si cela va de soi...!

Comme l'a fort bien perçu l'industriel François MICHELIN, "la crise" qui frappe l'Occident avec son cortège de malheurs est " fabriquée à la main". Devant les actionnaires de sa société, François MICHELIN insiste sur le caractère artificiel de la "crise" pétrolière.

La vision trilatéraliste de notre futur est celle d'un monde organisé par une "élite transnationale" dont l'URSS fera partie. Il s'agit de mettre en place une communauté "globale" des peuples .
Pour que cette ligne politique soit conduite avec succès il importe, à l'intérieur, de réduire les pouvoirs des Etats, des Congrès de ces Etats, et, en même temps anesthésier l'information.

Comme l'affirme avec force la tête pensante de la Trilatérale, "Zbig BRZEZINSKI", il s'agit d'en terminer avec la fiction des souverainetés nationales ( political power  1964)

On comprends dans ces conditions, les mouvements d'humeur de ceux qui accusent la Trilatérale de transformer nos institutions en démocratie restreinte et filoutée.

Théoriquement dans cette perspective de "nouvelle conscience planétaire" la Trilatérale peut être considérée comme une tentative de reprise en mains par les Etats-Unis du monde occidental. Elle serait une sorte de "new-deal" informel à l'échelle mondiale pour assurer la survie du capitalisme grâce à un "réformisme" visant à instaurer un ordre économique mondial . (la LETTRE d'INFORMATION  1980 Pierre de VILLMAREST)


Le Monde est gouverné par tout autres personnes que ne se l'imaginent ceux dont l'oeil ne plonge pas dans les coulisses. ( Disraëli 1804/1881) ministre des finances britannique de la Reine Victoria.


note; afin d'aider à préserver le caractère non-officiel de la commission, les membres qui prennent position dans leur administration nationale abandonnent de facto leur appartenance à la Commission Trilatérale. Les membres sont choisis sur une base nationale. La procédure utilisée pour la rotation et l'invitation des nouveaux membres varie en fonction du groupe national.

quelques personnalités qui sont ou ont été membres
 Edmond ALPHANDERY, Raymond BARRE, François BAYROU, Georges BERTHOIN, Hervé de CARMOY,  Paul DELOUVRIER, Patrick DEVEDJAN, Laurent FABIUS, Pierre LELOUCHE

pour les Etats-Unis
Zbigniew BRZEZINSKI, George H.W BUSH, Jimmy CARTER, Dick CHENEY,Tim COLLINS,  Bill CLINTON, Henry KISSINGER,  David ROCKFELLER, Paul VOLCKER,

Partager cet article
Repost0

commentaires