Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 20:05

La RUSSIE

A l'égard de la Russie comme de la Chine, l'attitude européenne a toujours été calquée avec soumission sur celle des Etats-Unis, sans que les européens se rendent compte qu'ils ne faisaient en cela que se mettre au service "d'un souverain" hégémonique. Sous prétention de démocratie, argument central de la propagande des E-U que toutes les attitudes ont travestie au cours des crises passées, l'Europe s'est toujours laissée enchainée par une politique hors de tout réalisme.

L'action des E-U en Russie sous les règnes de GORBATCHEV et de ELSTINE a clairement conduit ce pays à  la faillite et au pillage durant plusieurs années, sous pretexte de démocratie et de libre marché.  Mais l'Europe ne l'a ni vu ni compris , et a laissé faire.  Si la Russie se trouvait face à un  désastre économique profond au moment où POUTINE l'a reçue des mains d' ELSTINE, c'est bien parce que les Etats-Unis avaient entrepris de la détruire économiquement et socialement pour éliminer définitivement un rival potentiel.

Le politogue américain BRZEZINSKI a fréquemment écrit " Il faut diminuer l'influence de la Russie".

Le fait que la Chine , partant des mêmes prémisses, ait réussi en quelques années sans le secours des "conseillers américains" vient prouver les faits.
 
Pendant les dix années, de 1989 à 1999,  durant lesquelles les E-U ont "conseillé" ELSTINE , la production industrielle a été divisée par trois, le PIB par deux, et le revenu par habitant a baissé de 75% ...le PIB russe n'a rattrapé celui de 1990 qu'en janvier 2007 et l'économie russe croît actuellemnt de 7% par an, et la Russie a remboursé toutes ses dettes. 

Il a fallu a POUTINE 8 années pour réussir la renaissance de son pays détruit par les Etats-Unis. Sachant cela devons-nous nous étonner de l'anti-américanisme de POUTINE. Il serait préférable que nous imitions sa lucidité.

POUTINE avait donc recueilli une nation exangue. Il a sans doute eu recours à des méthodes que certains ont jugé intelligente de dénoncer,  mais il a réussi. S'il est devenu un héros national pour la plupart de ses concitoyens, c'est à cause de cette réussite, en dépit des critiques de l'occident et des quelques groupes russes, naïvement troublés par un modèle occidental en voie de crise systémique.

En réalité POUTINE se serait tourné vers l'Europe si les pays de l'ouest européen, inféodés à Washington, avaient eu l'intelligence de comprendre que leurs véritables adversaires étaient les E-U en non la Russie. Ce sont les E-U que l'Europe devrait à présent isoler et non la Russie.  Il est d'ailleurs intéressant de constater que ce sont les leaders politiiques et les médias qui sont subjugués par les E-U et non l'opinion publique plus clairvoyante.

A plus long terme une intégration de la Russie ne serait plus alors impossible à envisager, et l'Europe pourrait s'étendre de Brest à Vladivostok comme l'avait envisagé le Général De Gaulle. équilibrant ainsi la puissance de la Chine, laquelle ne serait pas devenue pour autant une ennemie. Entre temps,  après avoir rongé leur frein, les E-U deviendraient  peut-être un peu plus fréquentables ;

Les ETATS-UNIS

Les E-U seront bien obligés de continuer à acheter en Chine, ou ailleurs en Asie, les produits qu'eux ne produisent plus ou qui sont moins chers que ceux produits par eux. L'inégalité qui continue de coître aux E-U conduit les plus pauvres à chercher les produits les moins chers. Si les E-U mettaient en pratique leurs rêves protectionnistes, ils provoqueraient chez eux une crsie sociale majeure.

Il leur est donc impossible d'enrayer leur descente aux enfers du déficit commercial,  qui tend à faire de leur dollar une véritable peau de chagrin.Vont-ils comprendre que c'est leur système économique , assis sur des doctrines dépassées qui provoque leur déclin. ? C'est peu probable car ce sont ces doctrines qui leur ont permis, jusqu'à la fin du XXème siècle de connaitre l'incontestable développement qui a été le leur.

Un peuple, dont 95% des habitants croient encore à l'existence d'un créateur, et dont un habitant sur quatre est obèse, ne peut s'attendre à rester la lumière du monde.

Le risque pour les E-U c'est la décroissance continue, à travers des hauts et des bas. Le moindre signe positif fait monter la bourse en asperge, mais par contre les signes négatifs ne sont pris en compte qu'avec lenteur.
L'accumulation permanente de leur dette devrait les alerter . Déjà de nombreuses entreprises étrangères et des banques veulent se débarrasser de leurs dollars

Les E-U pensent que les Fonds souverains les financent parce qu'ils sont riches, en réalité la raison est leur désir de se débarrasser au plus vite de leurs stock de dollars. Mieux vaut un gratte-ciel à Manhattan, même s'il peut perdre de valeur qu'une monnaie pouvant chuter de manière imprévisible.

Cette tendance à l'appauvrisssement  tant qu'elle n'est pas clairment perçue , réduira progressivement l'énergie que ce pays consacre bien inutilement à maintenir un interventionnisme hégémonique têtu.

Les E-U sont victimes du mythe "de l'Amérique et du dollar" à la fois pour les étrangers et pour eux mêmes. Il a parfaitement fonctionné jusqu'alors , mais finit par s'étioler devant la réalité des faits.  il suffit d'attendre pour le constater.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Vive Poutine, enfin un économiste à la tête d'un pays développé. Longue vie à Poutine, bientôt des statuts de bronze à tous les carrefours.
E
Je tenais a vous feliciter pour cette brillante analyse. Je partage vos vues.Bravo!
R
<br /> <br /> merci , il s'agit bien évidemment d'un scénario pouvant être envisagé, mais il faudra du temps, et beaucoup de détermination et ténacité  pour convaincre nos leaders politiques tant français<br /> qu'européens. plutôt  "atlantistes" pour la plupart. (droite ou gauche)<br /> <br /> <br /> <br />
E
Bojourune fois de plus, j'ai annoncé tes articles  sur mon blog de résistance à l'intolérable,http://r-sistons.over-blog.com bien à toi Eva