Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 08:49

C'est en fait 320 milliards de "promesse de garantie" et 40 milliards d'éventuelles prises de participations de l'Etat ! (en clair en nationalisant partiellement..!)

Le but est d'empêcher de  grandes banques de faire faillite, et aussi que toutes les banques, grâce à cette garantie de l'Etat, osent recommencer à se prêter de l'argent les unes aux autres sur le marché interbancaire, en panne depuis plusieurs semaines.

Toutefois selon un article de Thomas GUENOLE paru sur Agoravox,
c'est un chèque en blanc...un chèque en bois..!

Deux points noirs;

1 - Chèque en blanc:
En se portant garant pour les banques en déroute, l'Etat ne les poussent pas à faire preuve de plus de sérieux et de responsabilité dans leurs opérations financières. Certes le sommet européen d'hier prévoit une refonte des normes comptables en Europe et a appelé à un sommet mondial pour réécrire la réglementation des finances internationales.

Si c'est un voeu pieu, comme lors des précédents krachs, on aura encore plus déresponsabilisé les banques. Si c'est un engagement sérieux, il faudra casser la logique d'autorégulation des banques instituée par la convention de Bâle, et briser "les passagers clandestins dangereux que sont les paradis fiscaux, abritant les fonds d'investissement les plus opaques du monde"
 (autant dire de suite que c'est un voeu pieu)

2 - Chèque en bois:
La France est dans une situation financière encore pire que les banques à sauver...cela va obliger l'Etat à creuser la dette publique, donc à émettre davantage d'obligations d'Etat sur les marchés.; donc à payer encore plus d'intérêts pour sa dette. Si l'Etat atteint le point de non-retour qui asphyxie son équilibre financier, c'est la banqueroute à l'Argentine.
Si les banques sont trop nombreuses à s'effondrer, l'Etat n'aura pas les moyens d'éponger et dans ce cas, à cause de la mise de trop  "rien de va plus"...!

Tout cela pour sauver un système qui a appauvri la majeur partie de la population..!
(sacré coup de bluff semble-t-il..!)

à noter:
La dette de l'Etat étant de plus en plus élevée, donc sous une contrainte de plus en plus forte, l'Etat peut décider de réduire le montant des retraites ou d'allonger les durées de cotisation
(ce qui du point de vue de l'économie budgétaire revient à peu près au même)
D'un autre côté, c'est ce que fait l'Etat depuis la réforme FILLON de 2003.!
Bref l'Etat réduit ses dépenses de retraites de toute façon !

Quant à l"économie réelle, le ralentissement est déjà amorcé, l'alarme vient d'être lancé hier 13/10 par la CGPME et par l'UIMM
autant dire que la reprise boursière ne durera que quelques semaines tout au plus..!

Partager cet article
Repost0

commentaires