Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 18:02

Lu sur le site Boursorama
de Michel ACTIS

Tout est à cause des Hedges Funds, des Fonds souverain, des Fonds de retraite etc...

exemple concret mais imaginaire.

Une société possède 1 million d'actions en circulation.
20% (200 000) est dans des mains "sûres" : institutions, banques etc..
10% (100 000) dans les mains des hedges Funds et autres Fonds.
2% (20 000) chez les salariés
8% (60 000) chez les dirigeants
60% (600 000) dans le marché (particuliers et autres actionnaires minoritaires etc..)

L'action côte en juin 2007 : 100 €
Valeur de la société : 100 millions d'€
Grâce aux effets de levier, ces institutions qui possèdent 20%, n'avaient besoin que de 3 à 4 millions d'€ en cash pour possèder 20 millions d'€ en action.
Grâce aux effets de levier encore plus élevé, les Hedges Funds et autres Fonds n'avaient besoin que d'un million d'€ pour possèder les 10 millions d'€ en action.
Les salariés avaient 2 millions d'€ en action, et les dirigeants 8 millions d'€ (ils les ont dans un PEA etc..) donc aucun effet de levier, et placé pour du long terme : 5 à 8 ans.
On oublie la part qui reste, c'est-à-dire les 60% représentant en juin 2007 : 60 millions d'€.

On part du principe que la société dispose de 50 millions d'€ de cash et dégage un bénéfice de 5 millions d'€ par an (donc un PER de 100/5 = 20)

On se retrouve en octobre 2008 l'action a perdu 60% elle est passée de 100 à 60 €.

La société a toujours ses 50 millions de cash, elle a investi en R&D, a payé ses impôts à l'Etat, et enfin elle a distribué un dividende qui a bouffé ses résultats de 4 millions (CA en baisse de 10% mais bénéfices en baisse de 20% à cause des marges réduites pour mieux vendre..)

Sauf que, elle ne côte plus que 40 millions d'€ en bourse. Impossible puisqu'elle a toujours
45 millions de cash..! et pourtant c'est vrai !

A présent, les salariés n'ont plus que800 000 € (au lieu de 2 millions)
les dirigeants n'ont plus que 3,2 millions (au lieu de 8 )

Les institutions sont passées de 20% du capital à 10%, en faisant une moins-value de 50% sur la moitié de leur portefeuille en vendant en moyenne, 10% du total des actions à 50 €( elles en avaient 20%)
Pertes sur les Fonds propres des institutions = 5 millions d'€
Argent récupéré par la vente des 10% = 5 millions d'€
Actions qu'ils leur restent = 10% évaluées à 4 millions d'€
20 millions - 10 - 4 = 6 millions d'€ partis en poussière...mais qui restent dans le bilan des institutions en "provision"

Maintenant vous comprenez pourquoi les banques ont besoin de cash !

Passons à présent aux Hedges Funds.
Eux, ils ont TOUT vendu, ou presque..ou ne vont pas tarder (dans les 3 à 6 prochains mois) du moins pour ceux qui restent en vie.

Prenons le cas d'un Hedge Funds qui n'a rien vendu pendant la grande chute, ou qui rachetait systématiquement plus bas les actions qu'il aurait vendu la veille.
Ils avaient 10% du capital égal à 10 millions de juin 2007, cela ne vaut plus que 4 millions en octobre 2008
perte totale = 6 millions d'€, alors que les fonds propres n'étaient que de 1 ou 2 millions d'€
résultat, soit ils trouvent 5 millions d'€ pour les garder, soit les clients veulent leur argent, et ils font faillite.(Dès lors que chaque client se retire, le Fonds est obligé de vendre à perte une action à 40 € et ceci pèse sur tous les Fonds, car ils souffrent tous du même mal..la marge qui les oblige à vendre pour ne pas faire faillite).

Dans le même temps, le public qui avait 60% se retrouve à 40 millions d'€

L'entreprise subit la crise, rachète ses actions, ne trouve plus d'argent auprès des banques pour financer ses acahts et investissements etc etc..son cash disparait durant les 5 années suivantes, pour passer de 50 à 30 millions, son action s'écroule l'année suivante pour passer à 30 € puis à 15 € alors qu'elle a toujours 30 millions de cash.

Et on continue, elle licencie à la pelle, le chômage explose en France et en Europe, on passe à 10% puis à 12% de chômage, la société passe à 10 millions de cash avec un prix planché de valorisation à
15 millions d'€.

La société est sur la sellette, le management est remis en cause, les usines sont délocalisées en Chine, au Maghreb etc...des concurrents étrangers envahissent son marché, leur propriété intellectuelle est copiée, et pire, les concurrents arrivent à produire moins cher et mieux, avec une meilleure qualité que l'original.

Bref au bout de cinq ans, la société à bouffé tout son cash, n'a plus de perspective, un fleuron de l'industrie est au bord de la faillite.

Voila pourquoi ce que vous voyez aujourd'hui en bourse vous parait aujourd'hui surréaliste
Que des sociétés du CAC40 sont côtées moins que leurs fonds propres
Que des sociétés comme GENERAL MOTORS ont des rumeurs de faillites récurrentes
Que SONY annonce une baisse vertigineuse de ses bénéfices face à l'envolée du yen, et qui fait vaciller de 10% l'indice de Tokyo, en emportant avec lui toute l'industrie.

Le monde est à la dérive, et peut être que nous n'avons encore rien vu de la réalité que la bourse annonce depuis plus d'un an en passant de 6169 à 3000 points.

Dédicace spéciale à tous ceux qui ont vu les économies de toute une vie, passer de 60 millions d'€ en juin 2007 à 40 millions avec le proverbe le plus idiot des marchés financiers : pas vendu, pas perdu" (et qui ont tenu bon jusque là !)

L'homme de la rue ne soupçonne même pas ce qui produit l'éffondrement de l'économie réelle..!

à faire lire à nos leaders politiques..!










Partager cet article
Repost0

commentaires