Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 11:12

de Mostafa BELKHAYATE
(Trader et gérant du Fonds or Mansa Moussa Gold Fund)

La crise est là. Et certains "experts" se réveillent pour l'expliquer de long en large. Mais en réalité vous avez besoin surtout de savoir ce qu'il faut faire maintenant !

Peu importe le comment et le pourquoi, l'urgence de la situation nous impose de passer à l'essentiel : sauvegarder nos économies..et si possible (et si le moral le permet) gagner de l'argent. La tempête est-elle finie ? Vient-elle juste de commencer ? Combien de temps peut-elle durer ? Quelle est le véritable raison de cette crise ? Le ou les responsables ?

Aux "spécialistes" de l'économie de répondre à ces questions.

Dans le papier Le CAC, l'OR et le YEN du 16/09 dernier je recommandais à ceux qui vivent en France de se lever tôt pour surveiller de près l'évolution de la paire de devise : dollar australien contre Yen.
 Ce
jour là, le yen avait cassé avec force un support technique très important, déclanchant ainsi
l'alerte rouge.

J'avais expliqué pourquoi cette paire particulière était un excellent indicateur pour les marchés financiers dans leur ensemble. Le tsunami a bel et bien démarré. Arrêtons de rêver et d'écouter les politiques, les économistes, les financiers. Il s'agit de sauver ce qui reste à sauver. Aucune institution du monde ne pourra contrer ce qui a commencé.

Le Yen remonte avec force. Pour moi, les "subprimes" ne sont pas les seules responsables de la crise. Du côté du Soleil Levant, le yen est en train d'étrangler tous ceux qui l'ont emprunté bon marché (carry trade).
Cela signifie que des centaines d'institutions financières vont tomber comme des châteaux de cartes.
(et les famueux "subprimes" vont avoir bon dos).

Ce sera un véritable uppercut dans le ventre de certains gérants internationaux qui ont exagéré dans le Yen carry trade.

Pour le CAC ne prenons pas de précaution en utilisant devrait encore baisser . Car la certitude est de 100% les conseillers vous dirons de ne pas bouger et que cela va finir pas monter.
En fait, seuls les professionnels peuvent se permettre de garder certaines positions. Les particuliers, eux, devraient retirer leurs billes et attendre sagement, et sans stresser, que les impuretés et les exagérations du système financier actuel soient mises à jour et que des bases saines soient construites pour ériger une nouvelle planète financière.





Partager cet article
Repost0

commentaires

D
 <br /> L’enjeux du Nouveau Breton woods est sur la table!<br /> <br /> L'économiste Jean-Luc Gréau dans un interview donner au Nouvel Obs du 30 octobre, dénonce le Faux Nouveau Bretton Woods de la City.<br /> <br /> « N. O.<br /> <br /> Face à la situation historique et révolutionnaire que nous sommes entrain de vivre, il ne faut pas céder à la tentation de certains agitateurs qui pensent que du chaos naitra une plus belle société. Du Chaos sortira qu’une autre loi de la jungle ou le plus faible sera toujours le perdant.<br /> Nous devons aussi dire non au faux nouveau bretton woods proposé par Gordon Brouwn et ses amis, qui essayent d’imposer brutalement un contrôle totale sur l’économie par la haute finance international de la City et Wall street.<br /> Nous devons au contraire nous mobiliser autour de la mise en faillite du système actuel.<br /> Pour aiguiser vos convictions politiques et économique afin de rentrer dans la bataille, je vous propose la lecture du dernier tract de solidarité et Progrès, L’indispensable rupture avec l’empire financier, par Jacques Cheminade :<br /> <br /> « L’avantage des crises est qu’elles changent les règles du jeu. Il dépend de nous que ce ne soit pas pour le pire, mais pour le meilleur. »<br /> <br /> La France doit peser sur le G20, et nous, citoyens, devons tout faire pour influencer nos élites.<br /> La révolution passera par une réforme profonde du système monétaire et financier international, et non par de vaines révoltes violentes.<br /> David C.david.cabas.over-blog.frleretourdusillon@gmail.com<br /> http://solidariteetprogres.org/IMG/pdf/TRACT_2008_11_03_NBW_1_.pdf - Que peut-on attendre d'un nouveau Bretton Woods ? Quels rôles peuvent jouer les pays émergents ?J.-L. Gréau. - De deux choses l'une. Ou bien le nouveau Bretton Woods s'inscrit dans la lignée du précédent, qui tendait à stabiliser le monde du point de vue économique, monétaire et financier pour favoriser la prospérité, l'emploi et le progrès matériel, intellectuel et moral des populations. Ou bien il procède d'une tentative de soumettre, plus encore que ce n'était le cas au moment où la crise a surgi, les entreprises et les populations aux exigences maintenues des opérateurs financiers préalablement sauvés par les Etats. Les pays émergents ont un rôle à jouer dans la mesure où ils favoriseront la naissance de ce monde multipolaire, plus équilibré et plus stable, dont nous avons besoin. »
R
<br /> le dénouement est proche...mais je ne me fais guère d'illusion...il est bien difficile au leaders en place de scier la branche sur laquelle ils sont assis d'une part , et d'autre part de tourner le<br /> dos aux C.F.R , BILSERBERG et autre tink tank<br /> on a bien vu ce que cela a donné pour KENNEDY...<br /> on a vu SRAKOZY à l'oeuvre en Europe, il a fait appel à Gorgon BROWN....!<br /> <br /> <br />