Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 18:30

C'est sous ce titre qu'Helga Zepp-LaRouche, la présidente internationale de l'institut Schiller, constatait le 31 octobre qu' à "en juger par la situation actuelle, on peut craindre que le sommet de Nouveau Bretton Woods, prévu pour le 15 novembre à Washington, ne débouche sur un résultat tout à fait inadéquat..!"

Selon un banquier de haut niveau cité par le quotidien La Tribune, ce sommet pourrait être suivi le 17 novembre d'un lundi très, très noir, puis ajoute Mme LaRouche, d'un mardi sanglant et d'un mercredi effroyable, menant à l'effondrement total du système financier mondial.

La seule manière de l'empêcher serait de décrèter la mise en redressement judiciare du système financier et monétaire, comme le propose Lyndon LaRouche.

Or, ni l'administration BUSH, truffée d'anciens collaborateurs de Goldman Sachs, ni le premier ministre britannique Gordon Brown, n'ont l'intention d'accepter une véritable mise en redressement judiciare du système financier en faillite.

BUSH ne voulait même pas que le nouveau Président américain participe au sommet, bien que les deux candidats disposent d'étroites relations à Wall-Street.

En même temps, il serait illusoire de croire que les pays en voie de développement accepteront une simple réforme du FMI, tout en les maintenant sous le joug du Fonds. D'ici le 15 novembre, différents sommets sont prévus  - Mercosur (marché commun sud-américain), Organisation de coopération de Shanghai ou G20 - au cours desquels les pays participants tenteront de faire passer leurs intérêts nationaux dans la formulation de la nouvelle architecture financière.

Les pays d'Asie, qui ont eu affaire au FMI pendant la "crise asiatique" de 1997-98 , resteront méfiants, et même le Premier ministre turc Erdogan a fait savoir qu'il ne permettrait pas au FMI d'"etrangler" l'économie de son pays.

Entre-temps l'économie réeelle sombre à une vitesse vertigineuse dans la dépression, dont Mme Zepp-LaRouche a cité des exemples. La situation est particulièrement critique dans les pays émergents, comme la Hongrie, où le paquet de 25 milliards de dollars accordé par le FMI et l'UE ne saurait suffir.

Dans ce contexte, la Suisse et la Grande-Bretagne risquent fort de devenir de nouvelles "Islande". Les engagements à court terme des banques suisses se montent à treize fois le PIB, alors que ce chiffre n'était que de cinq pour l'Islande.

Ceci dit, constate Helga Zepp-LaRouche, il devrait être évident que " faute de mettre immédiatement à l'ordre du jour la création d'un nouveau système financier mondial, le monde est menacé de dangers que le peuple moyen qui profite du système actuel ne peut même pas imaginer. Seule une procédure de redressement judiciare ordonnée, incluant l'élimination des millions de milliards de dollars de produits dérivés du système, permettrait de résoudre le problème (..) il faut fermer une fois pour toutes ce marché et déclarer toutes les transactions dérivées nulles et non avenues".

"Que les spéculateurs redoutent cette solution comme le diable l'eau bénite, ne devrait pas empêcher les gouvernements de mettre une telle procédure de redressement à l'ordre du jour le 15 novembre..!"

Mme Zepp-LaRouche met en garde : "les participants au sommet du G20 devront répondre de leurs décisions devant l'histoire, en particulier s'ils laissent passer la chance d'adopter un système de Nouveau Bretton Woods dans l'esprit de Roosevelt. "

"Les conséquences en seraient non seulement l'effondrement rapide de l'économie mondiale, avec des milliards d'affamés;  mais aussi le chaos social dans les pays du G7, dont il ne sera pas facile de venir à bout, même avec la solution mussolinienne"

En vue du sommet du G20, une conférence privée se tiendra le 11 novembre à Washington, à laquelle Lyndon LaRouche prendra la parole afin d'énoncer, à nouveau, les grandes lignes de l'accord monétaire et financier que le nouveau président des Etats-Unis devrait proposer à ses partenaires.

(Les Gordon Brown, Sarkozy, Barosso, Mandelson et autres leaders  y compris la FED ,sont-ils prêts à accepter  la suppression des "paradis fiscaux que sont les Sechelles, Bahamas, BVI et autres ...etc
où sont logés par les grands groupes financiers, les Hegdes Funds qui exercent sur les marchés dérivés???)

à noter :
 La Banque d'Angleterre souligne que depuis le début de la crise, les banques centrales de la planète ont émis pour 7000 milliards de dollars sous forme de prêts...!
Au centre de ces injections se trouve la FED.
(dans le cadre de son effort pour "sauver" les "produits dérivés" qui représentent plusieurs...
 millions de milliards de dollards...!)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
NON ! je n'ai pas lu "résistons", cette idée, elle est défendue tout au long des articles de mon blog et, je la dispatche dans de nombreux sites de journaux, elle est récurrente et sous-tend toute ma démarche militante !De plus pourquoi ce serait moi qui, aurait lu et non l'inverse ?Ceci précisé, je ne suis pas convaincue qu'il faille se décourager, les évènements sont inscrits dans une suite logique, Vous savez en psychologie l'humain dés qu'il est décrtupté, analysé, est prévisible...D'autant plus, l'humain politique, politicien et un peuple qui, a bai son histoire sur un nombre incalculable de cadavre d'autant plus prévisble qu'il, est inscrit dans une logique  PRÉDATRICE...SOUVENEZ-VOUS : Trés peu de personnes peuvent affirmer qui, copie qui  et, cela à biend es niveaux et sur de nombreux sujets. et, pour éviter de se laisser manipuler vérifions  !!!EXcellente journée.. J'apprécie toujours autant ce blog, poursuivez et, bon courage !!Hadfria RIVIERE
H
Je suis convaincue de l'inutilité de toutes ces réunionites..Tant qu'ils-les gouvernants nationaux des pays européens, américains et anglais n'auront pas accepté l'idée d'une refonte profonde et totale du systéme fiannciers mondiale et cela en partenariat  avec tous les  pays de la planéte..Aucune solution pérenne ne sera trouvé et, le systéme continuera son yoyo jusqu'a son implosition !!!!Terminée l'hegèmonie Anglo-Américano-Israelo-euriopéenne... FINI !!!Mais, comme ces gouvernants sont enfermés dans une idéologie éculée et morifére ils refuseront d'en sortir et le systéme s'autodetruira...Avec toutes les conséquences sociales, de risque de conflits que cela rrisque de générer...Mais les USA, ont toujours eu besoin de guerre pour developper leur économie et, leur hégémonie cette fois-çi, OBAMA ou pas, ils s'atteleront à leur activité favorite : tenter de déclencher un conflit majeur avec une quelconque puissance mondiale afin de se refaire fibnanciérement et économiuement... - dans la mesure où OBAMA propose de redeployer les forces militaires vers l'Afghanistan, je me demande si, ce n'est pas la RUSSIE qui est là visée !!!Seule inconnue : le comportement, les choix politiques des Européens  mais aussi les réactions des autres pays - riches en matiéres premiéres..D'ailleurs malins,-les gouvernants de ces pays, se sont organisés et ont organisés des partenariats économiques, de défense etc.. (Russe, CHine, Inde, Iran, Syrie, Bolivie, Venezuela etc..)Attendons, nous allons être rapidment fixé - dés l'investiture et le coix des hommes qui, composeront l"equipe d'obama - sachant :Ce ne sont pas les hommes politiques qui, gouvernent dans ce pays - maias les mêmes familles de banquiers et ce depuis des decennies sans que cela soit n'interroge personne !!On prfére s'occuper de la soi-disant dictature Russe, Chinoise ou autre...Mais comment appellet-on un pays auto-affirmé democratique dont le pouvoir est tenu par trois ou quatre familles de banquiers et ce, depuis le depart de ROOSEVELT ? Hadria RIVIERE
R
<br /> vous avez très certainement lu "resistons" , Eva a publié un articule sur le côté "va-t-en guerre"  disons "bellicite" du futur ministre de la défense US....guère encourangeant...!<br /> <br /> <br />