Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 06:16

 

Publié le 29 août 2012 dans Monde

et www.u-p-r.fr

 

Affluence record à Téhéran et défaite des USA/UE au sommet des non-alignés.

 

La défaite diplomatique de Washington et du camp euro-atlantiste se confirme avec la présence supplémentaire de Vladimir Poutine, Evo Morales, Rafael Correa, Hugo Chavez et des secrétaires généraux de l' ONU, de la Ligue arable, de l'OCI et de l'OUA.

 

1- 110 ETATS REPRESENTES, DONT 50 AU PLUS HAUT NIVEAU POLITIQUE


En effet, dès le 1er jour, des délégations représentant 110 des 120 Etats membres du Mouvement des Non-Alignés sont déjà arrivés à Téhéran.

En outre, selon les toutes dernières annonces présentées par le ministre iranien des affaires étrangères, 50 des 110 Etats seront représentés au plus haut niveau :

- 29 Etats seront représentés par leur chef d'Etat en personne  (27 Présidents, 1 Sultan (Oman et 1 Emir (Quatar))

- 9 Etats seront représentés par leur Vice-Président de la République

- 7 Etats seront représentés par le Premeir ministre, chef du gouvernement. C'est d'ailleurs souvent le véritable chef de l'exécutif, comme c'est le cas du Premeir ministre indien Manmohan Singh.

- 5 Etats seront représentés par un envoyé spécial.

Tous les autres Etats sont représentés au niveau de leur ambassadeur à Téhéran et/où par des délégations de hauts fonctionnaires mandatés par leurs gouvernements.

 

2 - DE NOMBREUSES SUPRISES DE DERNIERE MINUTE

 

Plusieurs surprises de dernière minute contribuent à faire de ce XVIe Sommet des Non-Alignés un très grans succès diplomatique pour Téhéran et une défaite cinglante pour les Etats-Unis, le Canada, l'Union Européenne et Israël, qui avaient exercé les plus fortes pressions possibles pour tenter d'isoler l' Iran.

 

Ces surprises sont la venue à Téhéran, les 30 et 31 août :

 

a) - du Secrétaire général de l' ONU, M. Ban Ki-Moon le camp euro-atlantique avait pourtant tout fait pour le dissuader de s'y rendre, car sa présence, même si elle est présentée comme critique, comporte un effet de symbole considérable.

 

b) - des Présidents et Secrétaires généraux de trois autres grosses organisations internationales, qui sont moins connues due l' ONU mais qui n'en jouent pas moins un rôle important dans la diplomatie mondiale.

 

  - la Ligue Arabe, pourtant très divisée sur le cas de la Syrie et majoritairement hostile au régime de Damas.

  - l'Organisation de la Conférence Islamique ( OCI)

  - et l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA)

 

c) - du président russe Vladimir Poutine. C'est d'autant moins prévisible que la Russie ne fait pas partie du Mouvement des Non-Alignés et qu'elle l'est donc cette année à titre de nation invitée.

 

d) - des présidents latino-américains Hugo Chavez (Vénézuela), Evo Morales ( Bolivie), Rafael Correa ( Equateur) et de Michel Temer vice-président du Brésil.

 

Ce n'est vraiment pas une surprise, compte tenu de la ligne politique des trois premiers dirigeants, mais leur présence n'allait quand même pas de soi et n'avait pas été annoncée préalablement par le ministre iranien des affaires étrangères. La surprise la plus importante venant du gouvernement de Brasilia, qui se fait représenter par le Vice-président de la République en personne alors que le Brésil n'est pas membre du Mouvement des Non-Alignés mais seulement "observateur".

 

e) - du Vice-Premier ministre d' Arabie saoudite et de l' Emir d'Umm-al-Quwain, envoyé spécial du gouvernement des Emirats Arabes Unis; Ce sont des surprises totales (qui n'avaient pas été annoncées auparavant), compte tenu de l'alignement de ces régimes sur les Etats-Unis et de leur hostilité à l'égard de l' Iran.

 

On peut relever que, le Premier ministre irakien, le Sultan d' Oman et l' Emir du Quatar faisant aussi le déplacement, de même que les ministres des affaires étrangères du Koweit et du Bahreïn, cela signifie que tous les pays riverains du Golfe Persique font donc le déplacement de Téhéran. L'Iran est ainsi le seul pays au monde à pouvoir actuellement rassembler des dirigeants de cette zone ô combien stratégique pour l'économie et la paix du monde.

 

f) - par ailleurs, il faut relever que le représentant du Hamas à Gaza, Ismaïl Hanlyeh, n'a finalement pas été invité, mais cela fait suite à un imbroglio qui montre les dissensions extrêmes des palestiniens. Cette absence permettra la présence du président de l' Autorité Nationale Palestinienne, M.Manhmoud Abbas, qui avait menacé de ne pas venir dans le cas contraire.

 

g) - enfin il faut noter que l' Australie a accepté de figurer à côté de la Russie comme "nation invitée" . Le gouvernement de Camberra ne se fait, certes, représenté qu'au niveau de son ambassadeur à l' ONU mais le geste est pour le moins inattendu de la part d'un Etat traditionnellement inféodé à Washington.

 

Dans son discours d'ouverture, le ministre iranien des affaires étrangères rappelle et soutien la demande des Non-Alignés de l'interdiction mondiale des armes nucléaires; il a demandé par ailleurs une réforme du système monétaire international et a souligné qu'il est question d'un

Nouvel Ordre international

par opposition au

Nouvel Ordre Mondial

proné par les occidentaux et l'oligarchie bancaire..!

 

L'organisation dont le siège est à Lusaka en Zambie, regroupe près des deux tiers de membres des Nations Unies et 55 % de la population mondiale. La variété des pays membres, constitue le plus grand pied-de-nez que l'on puisse opposer au découpage artificiel par religions ou "civilisations" promu par les "tink-tanks" bellicistes de Washington et de l' OTAN

 

Cette capacité de rassemblement des Non-Alignés fait ressortir ce qu'est l'OTAN/UE, un bunker agressif, qui ose se qualifier de "communauté internationale" alors qu' il ne représente même pas 20 % des êtres humains vivant sur terre.. !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires